Prothèse dentaire : dans quels cas l’implant est-il obligatoire ?

Dans le cas où un certain nombre de dents manque, il est nécessaire de trouver une solution efficace pour pallier cette absence d’esthétisme au niveau de sa denture. En effet, il se trouve, parfois, que cette situation affreuse peut avoir des répercussions directes sur le comportement de l’individu qui la porte. Dans de tel cas, il convient de savoir si la personne évoquée a besoin d’implant dentaire ou non en alternative.

Implant dentaire : une note explicative s’impose

Et, pour ceux qui sont intéressés par cette méthode de reconstruction dentaire, il importe, tout de même, de s’attarder à l’explication de ce qu’on entend par « implant dentaire ». Dans son principe, il a été constaté que le terme d’implant dentaire reflète un rattachement au traitement de la racine de la dent. À cet effet, la mise en application de ce procédé permet de fixer une couronne dentaire au cas où le nombre de dents perdues est assez important, sinon, il suffit d’avoir un bridge ou une prothèse amovible. En réalité, un implant dentaire constitue une liaison de maintien entre l’os de la mâchoire et la prothèse dentaire mise en place dans la cavité buccale. Pour plus d’infos, il y a lieu de prendre l’attache du Cabinet dentaire à La Défense.

Le choix d’implant dentaire est –il impératif ?

Évidemment, lorsque la racine de la dent n’est pas fortement abîmée par une pathologie plus ou moins accentuée, il n’est pas nécessaire de recourir à l’adoption d’implants dentaires. Dans cette condition, le chirurgien dentiste peut ainsi utiliser la racine existante pour le soutien de la prothèse dentaire. Entre autres, il convient de souligner que la pose d’un implant dentaire évite une perte osseuse de la partie ayant perdu la dentition. Qui plus est, cette pratique empêche aussi l’affaissement de dents adjacentes à la suite de la résorption progressive de l’os de la mâchoire dénudé.

Des consultations médicales restent une nécessité

Dans tous les cas, la possession d’une qualité d’os appropriée est requise pour la pose d’un implant dentaire. D‘autant plus, il est aussi vivement recommandé de consulter son médecin traitant avant d’entreprendre une décision s’y rapportant. Au fait, parfois, il existe des contre-indications médicales qu’il ne faut pas négliger dans la pratique de cette technique d’implant dentaire. Pour se faire une idée de l’importance de cette remarque, citons l’exemple du cas des gens ayant souffert des problèmes cardiaques ou d’un déficit immunitaire. Dans la pratique, ces catégories de gens n’ont pas les chances d’une réussite totale en cas d’une intervention en matière de pose d’implant dentaire.

Qu’est-ce que la stomatologie ?
Qu’est-ce que la parodontologie ?